Les Champions - Myanmar

A Kan Min, 19 ans, Management Step

Myat Noe Khaing, 23 ans, Management Step

Khin Myat Mon Thar, 18 ans, Responsibility Step

Sai Bo Bo Tun, 18 ans, Responsibility Sep

May Thazin Phyu, 18 ans, Responsibility Step

Mya Myint Zu, Autonomy Step

Naing Phyo Win,18 ans, Autonomy Step


En mars 2021, en raison de la crise politique au Myanmar, de nombreux Jeunes de LP4Y ont dû retourner dans leurs villages respectifs. Cependant, ils n'ont pas abandonné et sont revenus à LP4Y où ils ont pu poursuivre leurs rêves !



Mes premiers pas chez LP4Y par Naing Phyo Win :

Je m'appelle Naing Phyo Win. Je vis à Hlaing Thar Yar avec ma famille. J'ai 5 membres dans ma famille qui sont : mon père, ma mère, mon frère, mon jeune frère et moi. J'ai commencé ma semaine de découverte chez LP4Y en avril 2021 et maintenant, je suis en "Autonomy Step" chez LP4Y. En raison de la situation Covid-19, toutes les écoles du Myanmar ont été fermées depuis 2020 et en mars 2021, la situation politique s'est encore aggravée et il est devenu difficile pour moi d'apprendre ou de trouver un emploi pour vivre. J'ai connu LP4Y par un de mes amis et après ma "discovery week" (semaine de découverte), j'ai compris que LP4Y était l'endroit où je pouvais découvrir mon emploi cible et mon emploi de rêve.


Les moments imparables avec May Thazin Phyu :

Je suis la jeunesse de LP4Y. Je m'appelle May Thazin Phyu. Je vis à Hlaing Thar Yar. Je connaissais déjà LP4Y en 2019. Mais je n'ai pu m'inscrire qu'en 2021 à cause de la covid-19 et d'autres problèmes. J'ai eu quelques difficultés à venir au centre à cause de la situation de notre pays et ce n'était pas assez sécurisé. Mais je suis venue au centre tous les jours parce que je voulais apprendre davantage et rester avec LP4Y. Le mois de mars a été un moment très difficile pour notre pays. Et puis j'ai dû retourner dans mon village avec ma mère. Cependant, après un mois, je suis revenue au TDC- Hlaing Thar Yar pour poursuivre mes rêves. Merci à LP4Y et à notre coach car vous étiez avec nous dans cette situation difficile. Et aussi merci à mes coéquipiers.


Retour au TDC Hlaing Tharyar avec Mya Myint Zu :

Je suis originaire du Myanmar. J'ai presque 19 ans. Je vis avec ma famille. J'ai rejoint LP4Y le 23 février 2021. Puis j'ai atteint l'"Autonomy Step" en mars. En mars, une crise politique a éclaté dans notre pays. Nous avons donc fermé notre centre pendant deux semaines pour notre sécurité. Je suis donc rentrée dans mon village avec mes deux jeunes sœurs sans mes parents. Mon village est situé dans la région d'Ayeyarwady. Nous devons prendre le bus pendant 5 heures pour atteindre mon village. Nous sommes partis tôt le matin pour mon village. Après 5 heures de bus, j'ai atteint mon village. Je vivais dans la maison de mon grand-père. Bien que je sois arrivé dans un endroit sûr, j'ai eu beaucoup de difficultés. Il n'y a pas d'électricité ni d'eau potable dans mon village et nous avons dû utiliser l'énergie solaire.


De plus, il n'y a pas de centre d'apprentissage dans mon village et j'ai décidé de revenir au centre du TDC pour apprendre l'anglais, l'informatique et le commerce. Mon grand-père ne voulait pas que je revienne à Hlaing Thar Yar pour ma sécurité, mais je suis revenue ici pour essayer de trouver l'emploi que je voulais et celui dont je rêvais. Mes amis sont également ici. Si je ne revenais pas de mon village, je ne pourrais rien améliorer et rien ne changerait dans ma vie. C'est la raison pour laquelle je reviens au centre et je continue encore.


Mon expérience de volontaire au TDC - Hlaing Thar Yar par Sa Nyan Linn :

J'ai commencé mon parcours au sein de LP4Y Myanmar en tant que Coach le 15 février dernier, avec beaucoup d'excitation et de défis à relever, notamment la situation politique. Après un mois de mission au TDC, une énorme crise politique s'est produite et la plupart des jeunes de Hlaing Thar Yar ont dû fuir vers leur village respectif pour se protéger.


Malgré la situation au Myanmar, les Jeunes du TDC - Hlaing Thar Yar n'ont jamais abandonné leur rêve et sont revenus au centre pour poursuivre leur formation chaque jour.

En outre, à la mi-avril, les Jeunes ont commencé à lancer leur session de mobilisation dans la communauté pour aider les enfants âgés de 7 à 14 ans qui ne vont pas à l'école depuis la pandémie de covid-19.


Le pouvoir de solidarité mentale et physique des Jeunes est tout à fait étonnant. Ils ont adopté la devise "Together We Can". Et ce que je peux voir, c'est que rien ne peut les empêcher de poursuivre leurs rêves.


Célébrer la fête de l'eau avec de beaux sourires et un moment inoubliable

au TDC-Hlaing Thar Yar, par Naw Aye De Phaw :

Le Thingyan, également connu sous le nom de Festival de l'eau, est l'un des festivals les plus célèbres du Myanmar et le moment le plus heureux de l'année. Cette année, nous n'avons pas pu le célébrer à cause de la covid-19 et de la situation politique au Myanmar. Cependant, avec l'aide du coach et la motivation des Jeunes, le 13 avril 2021, nous avons organisé une petite fête dans notre centre. Nous avons créé notre propre festival de l'eau et tout le monde s'est bien amusé. Nous avons préparé notre nourriture traditionnelle et l'avons dégustée ensemble. Nous étions très excités de présenter nos danses traditionnelles et des danses internationales. Nous avons aimé jouer à des jeux et créer des signes sur nos t-shirts ensemble. Cette année restera un souvenir inoubliable de LP4Y.

Nous n'avons pas pu nous amuser comme nous l'aurions fait normalement pendant cette période difficile, mais tout le monde était libre de tout stress pendant toute la journée.




Pendant la crise politique, la rareté et le manque de débouchés professionnels

et d’opportunités de stage au Myanmar avec Sai Bo Bo Tun et A Kan Min.


Sai Bo Bo Tun :

En avril 2021, l'un des moments les plus difficiles pour moi a été la recherche d'un stage. J'ai essayé de chercher partout dans les environs de Hlaing Thar Yar où je pouvais m'en tenir à mon emploi cible. L'entreprise de confection "Mini clothes transportation".

Il y a plus de 50 employés dans cette usine et il y a aussi différents départements et j'ai été assigné à la "coupe" pendant deux semaines. J'ai tellement apprécié ce moment dans mon stage car j'ai toujours voulu travailler dans l'opération.

Le travail commence à 9h00 et se termine à 17h00 tous les jours. Je travaillais dans le département "coupe" et j'étais rattachée à la responsable Mme Htwe Htwe qui s'occupe de toute l'opération. J'ai beaucoup appris sur "comment couper professionnellement" et sur la communication entre les départements. Je me suis sentie très heureuse et j'ai acquis beaucoup d'expériences. Cela a amélioré mes capacités de communication et de travail en équipe.


A Kan Min :

Je m'appelle A Kan Min et je suis actuellement en "Management Step" chez LP4Y. En avril 2021, alors que j'étais en "Responsibility Step", j'ai eu un grand défi à relever pour la recherche de mon stage. Même si c'était un moment difficile, j'ai essayé de trouver un endroit où je voulais faire un stage et je l'ai finalement trouvé.

L'entreprise est située au centre-ville. Il s'agit de la société d'ingénierie électrique FCY. Elle est liée à mon objectif et à l'emploi de mes rêves. J'y suis resté environ deux semaines. Il y avait de nombreux départements et environ 18 employés à ce moment-là. Le travail commence à 8h30 et se termine à 17h00. J'y travaillais 5 heures par jour. J'ai appris beaucoup de choses sur les bases de l'électricité (par exemple, les ressources de l'électricité, les fils et câbles, la tension et les disjoncteurs, comment les utiliser...). J'ai adoré ce moment car le sujet que j'ai appris pendant mon stage m'a le plus intéressé et m'a également aidé à améliorer mes exigences. Grâce à mon stage, j'ai acquis un esprit plus fort pour que mon rêve se réalise plus qu'avant.


L'impact sur la communauté à Hlaing Tharyar- Yangon avec

des initiatives micro-économiques (MEI) par Train 4 Change - Hlaing Thar Yar.

Le 1er janvier 2021, les Jeunes du TDC Hlaing Thar Yar ont commencé à faire des enquêtes dans la communauté pour lancer le programme MEI. Le sujet du sondage était : "Comment améliorer Hlaing Thar Yar?".


"La collecte de toutes les informations dans la communauté nous a beaucoup aidés à planifier notre projet de MEI. Nous avons obtenu beaucoup d'informations au cours de ce sondage et sur cette base, nous avons prévu de donner une formation aux enfants de la communauté, en particulier en birman, en anglais de base et en connaissances générales", ont déclaré Myat Shwe Sin et Ei Thet Mon.


En raison de la situation politique et de la covid-19, le projet a pris un peu plus de temps à démarrer, mais en avril 2021 Train 4 Change a été lancé avec succès avec la session de mobilisation de la communauté et plus de 20 enfants se sont inscrits pour participer à la formation.


Ce projet a été lancé avec succès le 19 mai 2021. Nous programmons deux jours par semaine pour donner une formation aux enfants (anglais de base et connaissances générales sur l'environnement et la santé). La formation commence à 10h00 le matin et dure 2 heures par jour. Il y a également une courte pause d'environ 15 minutes pour les enfants. Après la petite pause, nous jouons avec les enfants et nous leur demandons leur avis pour améliorer la formation. Nous examinons leurs réactions et leurs commentaires et, sur cette base, nous préparons et réfléchissons aux meilleures façons d'enseigner (par exemple, ce que nous devons améliorer pour eux, quelle est la meilleure façon d'enseigner et la plus facile à rattraper pour eux et de les garder suffisamment actifs).


"Le sentiment après avoir vu la réaction des enfants pendant la formation et leurs sourires sont ma plus grande motivation pour continuer le projet" a dit Htun Linn Aung.


Le "Life Project Plan" de Myat Noe Khaing dont le plus grand rêve

est de devenir Responsable RH dans une entreprise internationale :

Je m'appelle Myat Noe Khine et j'ai 23 ans. Avant de rejoindre LP4Y, j'ai travaillé à Medical Action Myanmar (MAM INGO) en tant que magasinière dans le département logistique. Lorsque je faisais ce travail, j'ai rencontré la plupart de mes collègues étrangers. Bien que je comprenais ce qu'ils disaient, je ne pouvais pas leur répondre. Parce que j'avais peur et que je ne savais pas comment commencer à parler anglais. Et j'avais aussi peur qu'ils me parlent. Alors chaque fois que je les voyais, je les fuyais. Alors je veux savoir ce que je dois faire, je sais parler anglais. Et puis j'avais le rêve de devenir directeur des ressources humaines. Mais je ne savais pas comment me lancer, ce que je devais faire, ce que je devais apprendre et comment développer ma confiance en moi pour ce que je voulais faire.


À cette époque, quelqu'un m'a parlé de LP4Y. Cette personne m'a dit : "Si tu t'inscris à LP4Y, tu trouveras ce dont tu as besoin pour réaliser ton rêve et ton niveau d'anglais s'améliorera aussi". Je me suis donc inscrite en décembre 2020 et je suis toujours membre de LP4Y. Parce que j'améliorais mon anglais, ma communication, mon leadership, mes compétences en gestion et mon comportement professionnel. Et j'ai atteint le "Management Step" le 17 mai 2021.


Mon emploi cible est celui d'assistante RH et mon emploi de rêve est de devenir responsable RH. Il est beaucoup plus clair pour moi maintenant de réaliser mon rêve. J'ai beaucoup appris au sein de LP4Y en matière de gestion d'équipe et de communication en tant que manager. J'ai également appris à m'améliorer et à améliorer mes compétences en menant mon projet MEI chez LP4Y. Pour mon rêve, je le ferai étape par étape. J'essaierai d'atteindre le département des RH dans une ONG ou une entreprise internationale d'ici deux ans et mon défi est de pouvoir continuer ma formation en RH après LP4Y.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout