"J’ai appris que le plus important c’est de rêver"

Babita Baniya, 21ans,

Entrepreneur Step, TDC Katmandou, Népal

Namaste !

Mon nom est Babita Baniya. Je vis à Shantinagar. J’ai 21 ans. J’ai rejoint LP4Y en février 2021. Maintenant, je suis en Entrepreneur Step. Actuellement, je travaille seule.

Avant de venir à LP4Y, je travaillais comme femme de chambre pendant 2 mois. Mais c’était vraiment difficile de les satisfaire et aussi je devais travailler beaucoup pour un petit salaire, donc je l’ai quitté. Après cela j’étais employée dans la construction de maisons neuves, j’ai travaillé jusqu’à mes 8 mois de grossesse. J’ai gagné un bon salaire pendant que je travaillais là-bas et j’ai réussi à économiser 2 lakhs (1680$). Mais mon mari est tombé malade et j’ai dû utiliser cet argent pour son opération. Après ça j’ai eu mon petit garçon et je ne faisais rien à la maison, ma propriétaire m’a parlé de LP4Y. Je suis allée au centre avec elle, j’ai aimé le programme de LP4Y et j'ai rejoint le centre.


Avec LP4Y j’ai appris beaucoup de choses. Le 1er jour au centre, il y avait un training sur le digital. Je n’avais jamais vu un ordinateur de ma vie. Quand je l’ai touché j’étais effrayée, je me disais que si je ne le touchais pas de la bonne façon je pourrais l'abîmer. Mes amis & les coachs m’ont appris comment utiliser l’ordinateur. Après ça je pouvais taper, utiliser Gmail, faire un budget sur Sheets, etc. J’ai aussi appris l’anglais. Avant de venir à LP4Y je ne savais même pas comment bien parler népalais car je viens vraiment d’un endroit reculé du Népal ou l’on parle un népalais différent. Je ne suis jamais allée à l’école, mais après être venue à LP4Y j’ai appris à lire et à écrire en népalais et en anglais car je devais l’apprendre pour faire les trainings. J’ai donc pris un peu de temps à la maison pour pratiquer avec l’aide d’une amie qui vivait près de chez moi. Au centre j’ai essayé de parler avec mes amis et les coaches et j’ai beaucoup progressé. J’ai aussi appris comment communiquer avec les gens.


Pendant le confinement, mon mari n'avait pas de travail, nous n’avions pas assez d’argent, notre citerne de gaz était vide et nous n’étions pas capable de payer le loyer. J’étais très inquiète. Au même moment, l’amie qui vivait près de chez nous est venue me proposer de vendre quelques légumes ensemble. Nous sommes donc allées au marché pour voir comment cela se passait.

Babita et son équipe, Care 4 Change. Babita est en bas à droite

C’était la saison du maïs j’ai donc pensé à en apporter pour le vendre en porte à porte. La 1ère fois j’ai acheté du maïs pour 500NRS (4,20$) et l'ai transporté dans un panier en bambou de l’Himalaya. Je suis allée de porte en porte, je me sentais un peu maladroite et timide mais dans ma tête je me disais que je devais le vendre pour me rembourser et j’ai réussi à tout vendre et suis rentrée avec 600 NRS. (5.04$) de profit. Il y a 3 tailles de maïs que je paie à un prix différent : petit 4 NRS/pc, moyen 7 NRS/pc & grand10 NRS /pc, et je le vends au double. Je le transporte dans un doko (panier) et le vends proche de mon quartier et à Baneswor. Si j’achète le maïs pour 700-800 NRS (5,88$ - 6,77$), quand je finis, je gagne un profit de 1500 - 1600 NRS (12.06$ - 13,44$). Dimanche, lundi, mardi les gens jeûnent au Népal donc je vends et gagne plus. Ces 3 jours-là, si je vends le maïs à 900-1000 NRS (7,56$ - 8,40$), j’obtiens un profit de 2000 - 3000 NRS (16,80$ - 25,21$). Car quand ils jeûnent, les gens peuvent quand même manger du maïs et différentes sortes d’épinards qui sont considérés comme purs.


Je dépense ensuite l’argent gagné dans la maison, le loyer et les produits pour le bébé. Le reste de l’argent je le garde en épargne sur mon compte ainsi que sur celui de mon fils. Mon idéal serait d’ouvrir un petit magasin, ainsi avec l’argent économisé j’envisage d’ouvrir un petit magasin de viande et de légumes avec mon mari car j’ai de l’expérience et les connaissances dans la vente de légumes. Mes économies sont pour l’éducation de mon fils et les problèmes de santé. Je suis très satisfaite du travail que je fais maintenant car si je travaillais dans un autre endroit je devrais être sous le contrôle des autres et gagnerais moins. Je travaille maintenant à mon compte, je suis ma propre boss. Je gagne autour de 35 000 - 40 000 NRS (294,11$ - 336,13$) par mois.


J’ai appris beaucoup de choses après être venue à LP4Y. J’ai appris que le plus important c’est de rêver. Parce que je n’ai jamais imaginé que l’on pouvait rêver et parvenir à réaliser ses rêves. J’ai appris à être indépendante, appris à communiquer avec les clients, à communiquer avec les gens que l’on connaît ou pas. Cette compétence est très utile dans mon travail. Maintenant je peux vivre par moi même et nourrir ma famille. Je suis désormais indépendante.

Je souhaite dire aux Jeunes qui sont à LP4Y qu’il y a assez d’opportunités si vous les cherchez. Vous devriez accepter n’importe quel emploi que vous trouvez pour gagner en expérience. Vous ne devriez pas être paresseux et rester assis. Au début tout est difficile mais si vous commencez à travailler dessus vous parviendrez à la réussite.

Nous devons être indépendants et devrions avoir le courage de vivre par nous même.

Je souhaiterai remercier tous les coachs. J’ai appris beaucoup avec LP4Y : être indépendante et forte.


Merci les coachs, merci à tous,

Namaste

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout