Inauguration du GV West Bengal

GV Staff


En juillet dernier, le tout nouveau Green Village West Bengal a accueilli son tout premier groupe de Jeunes femmes ! Les Catalystes partagent leurs réflexions sur cette ouverture !



Elodie Cuau - GV Leader : " Ouvrir un Green Village ? C'était assurément beaucoup de stress et de challenges. Je me souviens du jour où l'on nous a donné les "clés" du château, je me suis sentie dépassée par le travail à faire. Nettoyer l'endroit en se retrouvant avec une tonne de déchets, et beaucoup de travaux de rénovation. Mais 2 mois et demi plus tard, oh là là, quel résultat !"


Julien Drouineau - PM Mobilisation : "Pour moi, l'ouverture du GV était un mélange de travaux de rénovation et de mobilisation. Gérer les ouvriers (surtout des électriciens), l'achat de matériel et en même temps s'assurer que nous aurions des Jeunes pour l'ouverture, c'était un peu de la jonglerie ! Même si c'était parfois un peu dur de vivre sur un chantier, j'ai adoré voir l'endroit se transformer en GV ! En même temps, je travaillais déjà sur ma mission de Project Manager Mobilisation, ce qui était un bon moyen de se rappeler pourquoi nous faisions tout ce travail !"


Noémie Battini - Coach : "Le lancement d'un Green Village est certainement un grand défi, et vous devez toujours garder à l'esprit que tout ce que vous faites, vous le faites pour les Jeunes. Ma mission consistait à préparer la pédagogie et l'intégration des Jeunes, ainsi qu'à me concentrer sur la partie plomberie des rénovations. Mes tâches allaient de la recherche de fournisseurs au dessin de plans de salles de bains, en passant par la rencontre de futurs partenaires. Inutile de dire que je ne me suis jamais ennuyée ! Le Green Village a ouvert ses portes il y a moins de deux semaines et je suis maintenant un coach. Les rénovations sont (presque) derrière nous, et c'est assez étonnant de voir les Jeunes qui vivent et travaillent au Green Village tous les jours, et de penser que sans notre travail acharné, ils ne seraient pas là !".


Thomas d'Harcourt - Coach : "Au début, c'était déroutant de lancer quelque chose que je ne connaissais pas sans qu'aucun bâtiment ne soit encore trouvé. Lorsque nous nous sommes installés dans le bâtiment et avec l'arrivée de Catalystes plus expérimentés, tout est devenu plus réel et nous sommes entrés dans un sprint de travail et de challenges. Au début, j'ai eu du mal à trouver ma place car aucune mission ne m'était officiellement assignée. Avec l'avancement du projet et la clarification de ma mission, j'étais de plus en plus enthousiaste. A la fin, j'ai vraiment aimé la partie rénovation, je me suis sentie fière de tout le travail accompli, et un peu stressée par l'arrivée des Jeunes. Je me sens tellement heureux maintenant d'être coach !


Simran Das - Community Catalyst : "L'ouverture du GV s'accompagne de sentiments contradictoires, à savoir si nous serons prêts à temps ou si l'endroit sera aimé par les Jeunes. Mais tout se met en place une fois que les Jeunes sont là. Nous devons toujours nous rappeler que nous devons nous concentrer sur le progrès et non sur la perfection. Tout en travaillant pour l'ouverture, nous avons aussi le sentiment écrasant que cet endroit a été construit à partir de rien par les Catalystes et qu'il deviendra un Green Village, centre de formation résidentiel, une fois terminé. Au final, nous sommes fiers après avoir vu les images avant et après la construction. Le travail accompli par l'équipe et l'attente des Jeunes me rendent encore plus motivé pour travailler sur le lancement. J'étais nerveux la veille car tout allait changer, pour le mieux !


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout